L'esthétique des maisons écologiques en Allemagne et en France

                             

  

Ce que l'on cherche en premier lorsque l'on construit écologique est de limiter le plus possible le rejet de polluants dans l'atmosphère, d'économiser les énergies et d'utiliser celles qui sont naturelles .C'est pourquoi il n'existe pas encore de critères bien définis pour désigner l'esthétique d'une maison écologique .

 

    L'esthétique n'a pas encore su créer ses propres règles, les circonstances économiques, climatiques vont définir progressivement celles-ci.     

 

Nous avons donc constaté qu’il est difficile de présenter l’esthétique mais nous allons tenter d’étudier deux pays, l’Allemagne et la France, en comparant leurs références esthétiques propres. La recherche est assez subtile car il n’existe pas beaucoup de différences dites générales entre ses deux pays.

Dans un premier temps, nous rapprocherons les caractères communs à ces deux nations. Puis, nous étudierons une maison écologique allemande et francaise. 

 

Voici le plan de l’avancement dans nos recherches :

 

I. Les particularités Allemandes et Françaises

A. Par catégories

 

B. Par photographies

 

II. Étude de Cas

A.La maison écologique allemande

 

B.La maison écologique française

 

 

.I. Les particularités Allemandes et Françaises

 

 

 

 

 

A. Par Catégories  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les origines vitales de ces deux pays ont  progressivement fait émerger leur propre esthétique.

 

 

Ils sont au centre de l’Europe. Mais, durant, le drame de Tchernobil du 26 avril 1986, l’Allemagne, par sa position géographique, a été touchée de plein fouet, par les nombreuses retombées nucléaires.  La France,elle, par ses côtes maritimes, et ses hauts plateaux, a  été moins touchée.                                   Le climat de ceux- ci n'est pas le même; en Allemagne, il n'en existe qu’un seul : le continental, tandis qu'en France, ils sont au nombre de cinq : continental, océanique, méditerranéen, montagnard et semi -océanique.

 

 

 

 

 Depuis les années 1980, ces deux pays ont un parti politique écologique. Ils sont appelés les verts en France et les Grünen en Allemagne.

 

Le Gouvernement Allemand ne possède pas  de referendum, les partis politiques ont donc tous un rôle important et influent beaucoup plus sur la population. D'autre part, les Allemands et les Français n'ont pas les mêmes comportements sociaux : l’Allemagne voit, principalement, un régime social collectif, qui donne jour  au quartier Vauban à Fribourg tandis que la France se voit plus individualiste, par l'accord lent du gouvernement.  Ces deux états européens ont donc des caractères spécifiques, qui permettent d'établir et de comprendre certaines différences au niveau du style architéctural. L'Allemagne semble avoir un engagement plus précoce .

 

B. Par photographies

      

 Par la suite, nous avons réalisé une comparaison entre différentes maisons : une dans le quartier Vauban à Fribourg, une autre à Schaffhausen Park à Ostfilden, puis une Burgholzhof à Stuttgart Oberhausen rheinanie nord en Westphalie, ainsi qu’une Maison "container", et une Maison en paille (1921) à Montargis.

En Allemagne, les maisons sont bleu ou de couleurs vives, ont des formes rectilignes.

Leur volume est monumental, leurs proportions ne sont pas équitables: disproportions des toits par rapport au volume des immeubles.

L’aspect technique est mis en évidence. Puisque l'objectif est de réduire la dépense dénergie et de donner la priorité aux transports en commun, on a augmenté la densité de population. Ce qui renforce les liens sociaux. L’isolation des maisons se fait par l’extérieur, ce qui permet de donner un style commun à n’importe quelles maisons.

 

Les maisons Françaises sont néanmoins différentes.

Elles ont des tons plus fondus avec la nature : mastic, terre, blanc, brun, ont des formes courbes.

Ces habitats sont plutôt intimistes, tel que les chaumières, ont des proportions plus équilibrées entre les différents éléments de construction.

Toute fois, les françaises ont plus de finitions , plus de détails, les constructions écologiques étant encore pour beaucoup des initiatives locales ou privées, elles sont plus artisanales, ont plus de chaleur , de charme et apporteront plus de soin dans la construction.L'esthétique est également un choix personnel et dépend du budget des propriétaires .

Il y a également des lois qui préviennent d'un esthétique trop voyant ( peindre sa maison en jaune ou violet dans un quartier avec des bâtiments anciens ) , ou encore des règles telles que l'on a pas le droit de mettre des panneaux solaires sur des tuiles rouges .

 

On rencontre  des points communs : Recherche de la lumière, on aime la transparence d'où la préférence pour un matériau : le verre qui de surplus présente des performances techniques nouvelles. On aime voir les nuages passer sur ces surfaces vitrées.

II. Étude de cas

Pour réaliser, cette étude, nous avons trouvé des images sur Internet sur des sites spécialisés en construction écologique ainsi que de particuliers.

 

 

Voici le plan de l’avancement dans nos recherches :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A. La maison Allemande écologique

 

Les habitats individuels allemands écologiques se nomment passivhaus (Voir Glossaire).Il en existe 4000 de nos jours.

 



 

Ces maisons se situent dans la ville de Darmstadt. Elles sont toutes cotes à cotes, de couleur blanc-bleu, ont un grand toit rouge. Leurs formes sont rectilignes. Le toit n’est pas proportionnel au reste de la maison. On ne distingue pas de verdure, mais un léger reflet sur les vitres.

Cette maison est en bois, elle est sur l’eau, à un toit végétal. Ses formes sont rectilignes. Elle a de grandes ouvertures, ainsi qu’un volume monumentale.

 

 

Celle-ci est en bois . Ses formes sont rectilignes. Son toit est non proportionnel au reste de la maison. Il y a de grandes fenêtres. .

 

 

 

 

                

Cet habitat est volumineux. Son toit est non proportionnel. Ses couleurs sont le gris, le bleu et le bois. Ses formes sont-elles aussi rectilignes.

 

 

Cette maison est faite de préfabriqués, elle est de couleur grise et n’a pas de forme autre que rectilignes. Elle a de nombreuses ouvertures.

 

 

 

 

 

      

           

  Cette maison est d’un volume monumental. Elle est de couleur rouge et grise. Son toit n’est pas du tout proportionnel au reste de celle-ci. Elle a deux panneaux solaires à l’avant. Ses formes sont rectilignes. Elle a beaucoup d’ouvertures, de grandes fenêtres.

 

 

 

 

Cette image représente deux maisons écologiques. Elles sont de couleur rouge et blanc. Leur volume semble grand. Les formes sont rectilignes, les fenêtres sont nombreuses. Elles ont toutes un panneau solaire.

 

 

 

 

Ce cube est une maison, elle semble volumineuse. Elle est constituée de bois et de verre. Ses formes, sont aussi rectilignes. On constate des reflets sur les vitres intérieures. Il n’y a pas de verdures aux alentours.

 

 

 

 

      Toutes ses maisons écologiques sont constituées de matériaux industrialisés, tel que le métal. Elles se situent dans un cadre non naturel, elles sont toutes regroupées par quartiers, leur couleur est alors vive pour rendre le cadre gaie, joyeux. Par manque de soleil, les toits sont disproportionnés par rapport au reste des maisons. Elles sont cubistes et ont toutes des fenêtres orientées vers le ciel, la seule nature présente.  Celles-ci ont une tendance aérienne, elles se rapprochent des nuages par leur orientation des fenêtres et par leurs matériaux.


B. La maison Française écologique


Nous avons trouvé beaucoup moins d’exemples flagrants de maisons écologiques françaises. La volonté politique n’est pas majoritairement présente dans cette nation, elle reste donc individualiste. D’autre part, on trouve beaucoup de théories mais peu de documents.
En faisant notre recherche, nous avons  pris contact avec plusieurs architectes qui nous ont expliqué que l’esthétique dépendait principalement de la demande et des moyens du client .

 

 


Cette maison est grande, de couleurs bois et blanc. Ses formes sont rectilignes. Les fenêtres sont nombreuses. Elle se fond dans le paysage. Elle est compacte.

 

 

 

 .

Cet habitat est en bois. Il a des formes de courbes. Elle est bien finie, détaillée, à de nombreuses fenêtres. Et se fond dans le paysage

 

 

 

  

Celle-ci est un projet français, elle a des courbes rectilignes. Ses couleurs se fondent dans le paysage.  Elle est compacte.

 

 

 

Celle-la est de couleur blanche et bleu. Elle se fond dans le paysage. Elle est compacte, n’a pas d’ouvertures sur le côté. Ses formes sont rectilignes. Tout est proportionnel.


 

 

 

    Cette maison est en bois. Ses formes sont proportionnelles et rectilignes. Elle se fond dans le paysage, dans la nature qui l’entoure.

 

 

 

 

  Cet habitat est en bois, son toit est proportionnel au reste d’elle-même. Elle est grande. Les fenêtres ne sont pas nombreuses.

 

 

 

 

        Tous ces habitats individuels ont été crées dans un espace important, et sont donc individualistes. Leur couleur est celle que l'on retrouve dans la nature et restent traditionnelles. Les matériaux principalement utilisés sont le bois. Le toit est proportionnel au reste de la maison. Elles ne sont pas très grandes mais restent compactes. On peut alors parler de tendance terrienne, des éléments naturels sont exploités dans une densité urbaine et sont des réflexes propres de la situation écologique.

 

                      D'après ces études de cas, on a pu constater que les maisons Francaises et Allemandes se differencient par leur style, leur exposition, leurs couleurs. L'esthétique dépend cependant des moyens du client ainsi que de ses choix.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site